Prendre la parole en public

Cette formation est destinée aux personnes qui doivent prendre la parole en public. A l’issue vous serez en mesure de maîtriser votre communication orale face à un auditoire.

2 JOURS

1060 €

réf. : ORDP

Objectifs

  • Comprendre et mettre en pratique les fondamentaux de la communication orale.
  • Passer d’un « mode de communication subi » à un « mode de communication maîtrisé ».
  • Développer et élargir ma palette d’expression.
  • Intégrer les règles de construction d’un message à l’oral.
  • Donner de l’impact et de la conviction à son discours.
  • Prendre conscience de son état émotionnel et le gérer.
  • Débloquer et gérer des situations difficiles.

Public concerné

Dirigeants, managers, collaborateurs souhaitant développer la maîtrise de leur communication face à un auditoire.

Prérequis

Pas de prérequis.

Dates

Paris :

01 et 02 juillet 2019

07 et 08 novembre 2019

 

Toulouse et Lyon : sur demande

1

Améliorer sa confiance

 

  • Les trois phases d’une prise de parole.
  • Le trac, une ressource à accueillir et à utiliser.
  • Les clés d’une entrée et d’une sortie réussies.
  • L’image visuelle (ancrage, gestuelle, regard, visage) et l’image sonore (silence, volume, rythme, débit, prononciation, intention, variation).
  • Etre « ici et maintenant » par l’écoute, et gérer sa « petite voix intérieure » qui empêche d’être soi.

Mise en pratique : Chaque participant effectue une prise de parole de trois minutes afin de se présenter. Elle est suivie d’une « entrée en scène », puis d’une sortie de « scène ». À la fin de la prise de parole, le participant donne son propre retour sur son intervention. Les participants effectuent une prise de parole de 3 minutes au cours de laquelle ils doivent placer neuf gestes imposés.

2

S’impliquer dans son rôle, dans sa mission

 

  • Visiter les fondamentaux, s’y exercer, tester de nouvelles façons de « faire » et de « dire ».
  • Respirer pour se détendre, se rendre disponible.
  • Apprivoiser et maîtriser le silence.
  • Valoriser et rythmer son discours, la ponctuation parlée.
  • Définir et exprimer son intention.
  • Adapter sa communication à la circonstance.
  • Être soi-même.

Mise en pratique : Travail sur la respiration, les résonateurs, les vocalises. Lecture d’un texte en donnant le plus de relief et de rythme possible. Exercice d’improvisation à partir d’un mot imposé. Prise de parole en transmettant une émotion positive : l’enthousiasme..

3

Structurer son message

 

  • Se fixer un objectif précis.
  • Déterminer un « angle » en fonction de son auditoire.
  • Rendre son propos convaincant (s’appuyer sur des faits, donner son opinion, exprimer son sentiment).
  • Capter l’attention de son auditoire avec son accroche, marquer les esprits avec sa chute.
  • Construire ses aides visuelles pour qu’elles soient « vues ».
  • Choisir une approche inductive ou déductive.

Mise en pratique : Chaque participant donne, avec conviction, une opinion en l’étayant de faits. Les participants préparent une prise de parole destinée à un public déterminé. Cette prise de parole doit avoir un objectif, une accroche, une chute.

4

Gérer un auditoire difficile

 

  • Savoir proposer un cadre et des règles du jeu.
  • Écouter son ou ses interlocuteurs à trois niveaux : les mots, la forme, le non-verbal.
  • Repérer les jugements, les évaluations, les généralisations, les suppositions, les règles.
  • Interroger la forme avant de répondre sur le fond.
  • Créer une distanciation entre la dimension personnelle et la dimension professionnelle.
  • Si la circonstance le permet, exprimer ses sentiments plutôt que de les subir.
  • Se rendre disponible, mobiliser ses idées, éviter la précipitation.
  • Énoncer un message difficile.

Mise en pratique : À tour de rôle les participants délivrent un message face à un public difficile. A tour de rôle les participants délivrent cette fois un message difficile..